fbpx

Chirurgie cataracte Tunisie à prix tout-compris

La cataracte est maladie du cristallin de l’œil. Il s’agit d’une opacification du cristallin naturel contenu dans les yeux (lentille cristalline), situé entre l’iris et le corps vitré (substance gélatineuse qui remplit le globe oculaire). Cette anomalie entraîne des troubles de vision. Pour remédier à ce problème, on fait recours le plus souvent à la chirurgie de la cataracte.

Comment se déroule la chirurgie de la cataracte en Tunisie ?

Le seul traitement est l’ablation chirurgicale : on utilise généralement la technique de phacoémulsification, qui consiste à écraser le cristallin par l’émission d’ultrasons ; on procède ensuite à l’aspiration de ces fragments. Ensuite, une petite lentille artificielle (IOL), appelée aussi implant oculaire est implantée. L’opération est pratiquée sous anesthésie locale ou topique.

La récupération post-opératoire est généralement rapide, à la fois parce que la cornée est incisée beaucoup plus petite qu’auparavant (le risque d’astigmatisme post-opératoire est réduit) et en raison de l’utilisation d’une technique de phacoémulsification plus raffinée (moins traumatisante).

En outre, on peut utiliser le femto laser, qui permet de faire des incisions encore plus précises sur la cornée et de fragmenter le cristallin, ce qui minimise le traumatisme (en utilisant moins d’ultrasons) et permet de couper plus précisément la capsule qui le contient.

Prix opération cataracte Tunisie

Comme d’autres interventions de chirurgie réfractive, l’opération de la cataracte en Tunisie s’effectue à des prix abordables. Le tarif de la chirurgie cataracte correspond à un pack tout-compris incluant le séjour de convalescence, les honoraires de l’équipe médicale, les frais d’hospitalisation et les soins postopératoires.

Pour en savoir davantage sur la cataracte prix Tunisie, n’hésitez pas à demander un devis gratuit et sans engagement.

Votre devis opération cataracte

Quelles sont les causes de la cataracte ?

Il existe différents types de cataractes, qui sont toutes dues à des modifications de la composition chimique du cristallin (principalement l’oxydation de ses protéines), entraînant une réduction de sa transparence. Les causes de ces altérations peuvent être multiples : il s’agit généralement du vieillissement, mais il existe aussi des traumatismes oculaires, des maladies ophtalmiques ou systémiques (comme le diabète), des défauts héréditaires ou congénitaux.

En outre, un mode de vie malsain pourrait contribuer à accélérer l’opacification du cristallin : bien que toutes les études scientifiques ne soient pas d’accord sur ce point, il est conseillé par précaution de ne pas fumer, de suivre une alimentation saine et de faire régulièrement de l’exercice.

Le processus normal de sénescence provoque le durcissement du cristallin et la réduction de sa transparence (opacification) : c’est la cataracte sénile, le type le plus courant.

Les enfants, comme les adultes, peuvent développer la cataracte congénitale (héréditaire) à la place. L’opacité du cristallin congénital peut être causée par des états infectieux ou inflammatoires qui surviennent pendant la gestation et qui affectent l’enfant à naître, comme la rubéole.

Les traumatismes oculaires peuvent provoquer des cataractes chez les sujets de tout âge. Un traumatisme perforant, des blessures, une chaleur intense ou un traumatisme chimique peuvent endommager le cristallin et entraîner l’apparition d’une cataracte traumatique. Certains médicaments, dont les corticostéroïdes, peuvent également favoriser l’opacification du cristallin.

operation-cataracte-tunisie

Quels sont les symptômes de la cataracte ?

Les symptômes les plus fréquemment signalés sont : vision floue (comme si vous pouviez voir à travers du verre dépoli) ou vision double, hypersensibilité à la lumière (photophobie) et sensation d’éblouissement, perception des couleurs moins vive, nécessité de changer fréquemment la prescription de lunettes.

Comment la diagnostiquer ?

La cataracte est généralement diagnostiquée à l’aide d’instruments spécifiques. À cette fin, un examen périodique complet de la vue doit être effectué. L’ophtalmologue examinera l’œil pour déterminer le type, la taille et l’emplacement de l’opacité du cristallin. La partie postérieure du globe oculaire peut également être examinée avec un instrument (ophtalmoscope) pour évaluer s’il existe d’autres changements oculaires qui pourraient contribuer à une réduction de la qualité visuelle.

Y a-t-il des complications liées à l’intervention ?

Oui, comme pour tout autre traitement chirurgical. La cataracte est cependant la chirurgie la plus pratiquée au monde (des dizaines de millions d’entre elles sont pratiquées chaque année dans les pays développés). Les techniques actuelles ont considérablement réduit les risques (estimés à environ 0,01 %).

Les complications peuvent cependant concerner aussi bien l’acte opératoire que la période suivante ; une complication possible est l’hypertonie, voire transitoire (augmentation de la pression oculaire). D’autres problèmes peuvent concerner la surface oculaire (en particulier l’œil sec).

Quelles sont les étapes à suivre après une opération de la cataracte en Tunisie ?

Vous devez éviter de vous frotter l’œil et de dormir du même côté de l’œil opéré. Il est important d’instiller les gouttes ophtalmiques prescrites par votre médecin et d’éviter tout effort physique (comme soulever des poids). L’utilisation de lunettes de soleil est recommandée en raison de l’hypersensibilité à la lumière (généralement transitoire). En outre, il est important de se soumettre aux contrôles établis par l’ophtalmologue, car le risque d’infection dans les deux semaines qui suivent l’opération est élevé.

Qu’est-ce qu’une cataracte secondaire ?

Il s’agit d’une opacification de la capsule postérieure du cristallin, c’est-à-dire l’enveloppe derrière la lentille  (l’artificielle). Les causes ne sont pas encore totalement connues (mais elle se manifeste par des agrégats de protéines au niveau de la capsule précitée) : elle survient dans 25-30% des cas deux ans après l’opération.

Il est possible de traiter une cataracte secondaire. Le traitement est effectué en ambulatoire avec une courte opération au laser qui permet d’éliminer l’opacification.