Expandeurs mammaires: Reconstruction mammaire Tunisie

Les expandeurs cutanés mammaires : définition

Les expandeurs mammaires sont des prothèses temporaires gonflés avec du sérum physiologique qui permettent de tracer le contour des seins et reconstituer leur volume avant la mise en place des prothèses mammaires.

Chez les patientes ayant subi une mastectomie, la reconstruction mammaire peut se faire à l’aide des expandeurs et de prothèses. L’insertion d’expandeurs et de prothèses n’est pas recommandée pour les patients qui doivent effectuer des cycles de radiothérapie, car ils peuvent facilement aller à l’encontre du “rejet” de la prothèse, plus correctement défini “contracture capsulaire”.

Il est recommandé à ces patients d’utiliser une technique de chirurgie reconstructive avec du tissu autologue, microchirurgical ou pédonculé.

Expandeurs mammaires Tunisie : comment se déroule l’intervention ?

La technique de reconstruction avec des expandeurs mammaires en Tunisie comporte deux phases chirurgicales, qui peuvent avoir lieu à des moments différents.

La première étape consiste à insérer un “expandeur tissulaire” sous le grand muscle pectoral (dispositif qui, en augmentant progressivement de volume, sous l’effet du remplissage avec du sérum physiologique, crée l’espace nécessaire à l’insertion de l’implant mammaire définitif). La quantité du sérum physiologique injectée à chaque séance varie de 30 à 50 MI.

L’expandeur peut également être implanté à distance de la chirurgie oncologique, mais il est souvent préférable de le placer à la fin de celle-ci, pour éviter au patient une séance chirurgicale spéciale. Au moment de l’insertion, l’expandeur est partiellement rempli de solution saline, de sorte que la région du sein acquiert immédiatement un volume initial minimum.

L’expandeur est progressivement dilaté, à intervalles réguliers, en y ajoutant un sérum physiologique à l’aide d’une aiguille hypodermique, par l’intermédiaire de la valve spéciale. C’est une procédure qui ne dérange pas le patient, mais qui doit être répétée plusieurs fois, jusqu’à ce que l’espace nécessaire soit créé pour l’insertion de la prothèse en silicone, qui est définitive.

Après une période de temps variable, au moins six mois, l’expandeur est remplacé par un implant mammaire définitif de forme et de taille appropriées. L’opération est pratiquée sous anesthésie générale, elle implique quelques jours d’hospitalisation, mais offre un temps de récupération assez court, environ une semaine pour reprendre les activités quotidiennes, si celles-ci n’impliquent pas d’effort.

Dans certains cas, une petite retouche mammaire controlatérale peut être nécessaire pour un résultat esthétique optimal, compte tenu de la symétrie naturelle des seins.

Le choix de l’implant (prothèse ou expandeur) doit tenir compte de la structure physique et des préférences de la patiente, mais le chirurgien plasticien doit d’abord considérer les résultats de la chirurgie de démolition et de tout traitement de radiothérapie, déjà effectué ou prévu, avant de choisir un implant qui donne un résultat final aussi naturel que possible, symétrique au sein controlatéral.

Quel est le nombre de séances nécessaire ?

Le nombre de séances varie en fonction de plusieurs paramètres :

  • La quantité du sérum physiologique injecté,
  • Le type de peau de la patiente,
  • Le volume désiré correspondant à celui du sein sain.

Quels sont les différents types des expandeurs prothèses temporaires ?

Il existe une large gamme d’expandeurs et de prothèses, qui diffèrent par leur forme, leur surface et le type de silicone qu’ils contiennent.

Les expandeurs tissulaires

Les expandeurs tissulaires sont des implants constitués d’une enveloppe en silicone qui a la capacité de se dilater progressivement grâce à l’insertion d’une solution physiologique dans sa chambre interne.

Le remplissage progressif de l’expandeur se fait par une valve spéciale, et n’est pas douloureux pour le patient. L’expandeur crée progressivement l’espace nécessaire à l’insertion de l’implant mammaire définitif.

La surface externe de l’expandeur tissulaire est généralement rugueuse (“texturée”) ; cette caractéristique lui permet d’adhérer aux tissus, en restant dans la bonne position, et semble également diminuer l’incidence de la réaction indésirable de contracture capsulaire.

La forme de l’expandeur est anatomique, en forme de goutte. En fonction de la projection, l’expandeur est défini comme un profil haut ou bas. En tenant compte des préférences du patient, le chirurgien plastique choisira l’implant le plus approprié en termes de forme et de taille afin d’obtenir le meilleur effet esthétique possible.

L’expandeur, environ six mois après le dernier remplissage, c’est-à-dire lorsque les tissus se sont consolidés, doit être retiré et remplacé par la prothèse définitive.

Dans certains cas, on peut utiliser la prothèse dite expansible, ou prothèse de Becker, qui est un expandeur spécial à double chambre avec une valve qui peut être retirée une fois l’expansion souhaitée atteinte. La prothèse expansible est laissée en place de façon permanente, sans qu’il soit nécessaire de procéder à une autre intervention chirurgicale.

expandeurs-mammaires-tunisie

Implants mammaires

Les implants mammaires sont constitués d’une enveloppe extérieure en silicone, qui contient un gel de silicone à haut degré de “cohésion”, qui assure une résistance et une sécurité maximales ; le gel de silicone cohésif se comporte en effet comme une substance solide, et même en cas de défaillance accidentelle de l’implant, il ne pourrait en aucune façon se disperser dans les tissus environnants.

Aujourd’hui, les implants mammaires sont disponibles dans une large gamme ; ils se caractérisent par leur forme, qui peut être ronde ou en goutte (avec un profil anatomique), par le degré de projection (faible, moyen et élevé), qui détermine la saillie du sein, par leur surface extérieure, qui peut être lisse ou rugueuse (texturée), et par leur volume.

Les prothèses texturées sont plutôt rigides au toucher, mais sont moins sujettes à l’effet indésirable de la contracture capsulaire.

Les prothèses lisses, en revanche, sont légèrement plus souples et peuvent être indiquées lorsqu’un positionnement sous-navulaire est envisagé, car elles présentent plus difficilement l’inconvénient de la palpabilité de la prothèse de l’extérieur.