Sculpter le corps au laser : la lipofusion

Sculpter le corps au laser

Comme chaque année en cette saison, il y a une demande croissante d’informations de la part des patients sur les différentes techniques de liposuccion, l’intervention la plus demandée dans le domaine esthétique. A côté de la liposuccion la plus connue, une nouvelle technique peut aujourd’hui être utilisée : la lipofusion, un type de liposculpture pratiquée au laser.

Liposuccion : procédure et complications

La liposuccion consiste à remodeler chirurgicalement les volumes entre le tronc et les jambes, en agissant sur les dépôts de graisse situés dans les différentes zones du corps. Elle peut également être réalisée sur le visage, par exemple pour le traitement du double menton. La liposuccion traditionnelle ou liposuccion utilise la force mécanique pour aspirer et retirer les cellules graisseuses en excès, ce qui provoque un traumatisme qui se traduit par un œdème, des ecchymoses, une perte de sang et une douleur prolongée. De plus, la peau, une fois l’excès de graisse enlevé, n’adhère pas toujours bien aux tissus sous-jacents.

La liposculpture assistée par laser

L’avènement de la liposculpture assistée par laser permet aujourd’hui de réduire les coussinets graisseux indésirables à n’importe quel endroit du corps avec une méthode peu invasive, réduisant ainsi les complications. L’utilisation du laser permet de faire fondre la graisse de manière sélective, sans endommager les structures adjacentes. Elle est donc beaucoup plus précise et moins invasive que la liposuccion traditionnelle. Les cicatrices résiduelles sont minimes.
Ces caractéristiques de faible invasivité se traduisent par une réduction des processus inflammatoires postopératoires. La graisse fondue sort pendant l’opération de l’incision cutanée pratiquée pour introduire la fine fibre laser (1 ou 2 mm) et le résidu est ensuite évacué à l’extérieur à l’aide d’une micro-canule aspirante. En cas de grandes quantités de graisse à la fin de l’opération après le traitement au laser, les résidus de graisse détachée sont drainés à l’aide d’une aspiration douce, afin de ne pas laisser la graisse détachée en place, ce qui évite au foie de devoir se débarrasser des débris de fusion.
Comme la méthode du laser utilise une longueur d’onde spécifique pour favoriser l’adhésion de la peau aux tissus sous-jacents, nous sommes en mesure d’obtenir d’excellents résultats dans la fixation et l’étirement de la peau.

Lipofusion : l’intervention

L’intervention a lieu en fonction des zones à remodeler sous anesthésie locale associée ou non à une sédation légère. La durée de l’intervention varie en fonction des zones à traiter. En moyenne, une heure d’opération suffit pour une lipofusion de taille moyenne (par exemple, l’abdomen et la face interne des genoux). À la fin de l’opération, les petites incisions pratiquées pour l’insertion de la fibre laser sont recouvertes d’un plâtre et des bandages élastiques sont appliqués sur les zones traitées. Ils seront retirés au bout d’une semaine. Il est alors important de porter des bas élastiques et d’effectuer un cycle de drainage lymphatique pour accélérer la réabsorption de l’inévitable œdème.
La lipofusion au laser est une technique révolutionnaire dans le remodelage du corps. Moins invasive que la liposuccion traditionnelle, elle permet d’obtenir les résultats souhaités avec un parcours postopératoire caractérisé par une moindre gêne. La reprise de l’activité physique ou de la salle de sport aura lieu au plus tôt deux semaines. Une certaine douleur est normale dans les premiers jours suivant le traitement, mais elle n’est pas invalidante. Dans la plupart des cas, un seul traitement est nécessaire.