Liposuccion et nutrition : que faut-il manger avant et après l’opération?

Liposuccion et nutrition

Un régime alimentaire contrôlé peut faire la différence à la fois dans les phases pré et postopératoires pour favoriser et maintenir les résultats à long terme.

L’élimination de la graisse accumulée dans certaines zones du corps par la liposuccion est un choix largement pratiqué par les femmes. Mais il peut être utile, et même décisif, de suivre un régime alimentaire contrôlé avant et après la liposuccion pour favoriser et maintenir le résultat. Il est désormais acquis que la liposuccion ne peut pas se substituer à une alimentation saine et à une activité physique modérée, mais constante. La liposuccion est certainement un allié valable et sa contribution est décisive pour intervenir dans les zones du corps (telles que l’abdomen, les hanches, les cuisses, les genoux, les fesses, les bras et le dos) où les résultats souhaités ne peuvent pas être atteints en raison de la structure et de la prédisposition physique.

Les régimes à faire soi-même avant une liposuccion sont totalement inefficaces. Un mauvais régime pour perdre les kilos en plus en vue de l’intervention devient un choc pour le corps et l’esprit, mettant l’organisme dans l’état ennuyeux et probable de récupérer rapidement les kilos perdus en peu de temps. Il est donc important de suivre un régime alimentaire personnalisé, souvent lié à une augmentation de la consommation de liquides (eau, tisanes drainantes, thé vert, centrifugeuses de fruits et légumes), d’aliments détoxifiants (comme l’ananas, le pamplemousse, l’artichaut, le fenouil, les tomates, les poireaux, les courgettes et les kiwis) et à une activité physique douce mais continue.

La science de la nutrition, à cet égard, a également réussi à établir certains plans d’alimentation protéinée qui visent une perte de poids rapide et la préservation et l’augmentation de la masse maigre, c’est-à-dire de la masse musculaire. L’efficacité de ces régimes leur a valu le titre de “liposuccion alimentaire”. La réduction des glucides, qui annule l’effet de l’insuline sur les graisses, associée à un apport contrôlé en protéines, permet de perdre du poids sans grever la masse musculaire en remodelant la silhouette. L’avantage est que ce régime vous permet de maintenir un état constant de cétose, la condition métabolique qui vous permet de perdre de la graisse corporelle et d’éliminer la sensation de faim. Il est évident que ce type de programme doit être suivi sous la stricte supervision d’un nutritionniste (médecin ou biologiste), qui évaluera la situation initiale afin d’éviter tout type de carence.

Lorsque vous avez atteint un poids corporel possible à maintenir, il est temps de recourir à la liposuccion qui remodèle et redéfinit l’harmonie de la silhouette en éliminant les dépôts de graisse. Bien qu’elle puisse améliorer considérablement les contours du corps, elle n’est pas magique. Afin de préserver au maximum la tonicité des tissus et de prolonger ainsi le résultat de la liposuccion, il est important de changer de mode de vie. En règle générale, une alimentation correcte et équilibrée et une activité physique constante permettent d’éviter la prise de poids et contribuent à contrecarrer l’accumulation de graisses.