Josiane Balasko après sa chirurgie esthétique

Josiane Balasko après sa chirurgie esthétique

Josiane Balasko après sa chirurgie esthétique : Josiane Balasko a récemment déclaré qu’elle fait appel à une intervention de chirurgie esthétique pour mettre fin à un complexe et s’offrir l’aspect qu’elle en rêve au niveau de son visage. On trouve qu’elle a subi une rhinoplastie dans les années 70.

Retour dans le temps avec Josiane Balasko

On constate qu’avec le temps la fameuse Josiane Balasko n’a pas toujours été bien dans son corps et à l’aise avec son image. L’actrice a donné des déclarations en relation avec ce point dans l’émission « Dans le rétro » diffusée sur France Bleu, dont les extraits sont relayés par de nombreux médias. Elle revient notamment sur une période spéciale de sa vie, lorsqu’elle a décidé dans les années 70, de succomber à une opération de chirurgie esthétique.

Revenons dans le temps, plus précisément dans les années 70, on trouve que Josiane Balasko n’a pas dépassé les 25 ans. Elle a été présente dans un tournage d’un film, elle raconte qu’il y a eu une maquilleuse qui lui a dit : « Josiane, tu devrais refuser d’être filmée de profil. » Cette dernière a mis le doigt sur un complexe chez l’actrice. Josiane Balasko ressent d’autant plus mal-à-l’aise. Elle a hérité de certaines caractéristiques physiques : « Je pensais déjà que j’avais un nez trop long et je ne voulais surtout pas avoir le pif de ma mère ». Par ses remarques, la maquilleuse la « focalisait sur [ses] angoisses ».

Josiane Balasko après sa chirurgie esthétique

Le rapport à son image change définitivement. Elle pense toujours aux possibilités qui mènent à résoudre ce complexe et explique en déclarant : « Le père de Christian Clavier était toubib. Il faisait aussi de la chirurgie esthétique et il m’a dit : “si tu veux, je peux le faire” ». Sauf que le résultat post-opératoire immédiat n’est pas celui escompté. La mère de Marilou Berry fait part de ses ressentis sans détour : « Au début, j’avais un nez de porc, les mecs au Splendid, ils me disaient : “mais qu’est-ce que tu as fait ? ” » Si son nez a mis trois mois à guérir et reprendre une forme normale, l’opération a tout de même eu un impact positif dans sa vie et lui a permis de se réconcilier avec elle-même : « Je ne sais pas si ce pif était si long que ça. Je ne pense pas. Je ne sais pas si ça aurait changé quoi que ce soit. Mais moi, ça m’a mise à l’aise ».