fbpx

Tout ce qu’il faut savoir sur la rhinoplastie!

Tout ce qu’il faut savoir sur la rhinoplastie!

Quelles sont les suites opératoires de la rhinoplastie ?

La chirurgie esthétique du nez entraînera une douleur et un inconfort légers à modérés. Cela devrait être facilement contrôlé avec des médicaments oraux, Tylenol avec codéine (ou équivalent si une allergie à la codéine existe) est généralement toujours suffisant pour le contrôle de la douleur.

L’inconfort et la douleur devraient commencer à diminuer dans les 72 heures qui suivent la chirurgie. Une augmentation significative de la douleur après cette période devrait vous inciter à appeler votre médecin.

Les ecchymoses et les gonflements ne sont pas inhabituels après la chirurgie. Ces symptômes s’aggravent souvent le deuxième jour après la chirurgie puis s’améliorent progressivement. La quantité d’ecchymoses qui se produit varie considérablement d’une personne à l’autre. La plupart des gonflements se produisent autour des yeux, mais certaines ecchymoses peuvent dépister et décolorer la région des joues.

Quels sont les risques de la chirurgie esthétique du nez ?

Lorsqu’il s’agit de comprendre les risques de la chirurgie plastique, il est important de prendre en compte ceux associés à une chirurgie, ainsi que les dangers de la procédure spécifique. Ces risques s’appliquent également à la révision et à la rhinoplastie ethnique et doivent être discutés en détail avec votre chirurgien avant l’intervention chirurgicale. Les risques potentiels de rhinoplastie associés à toutes les chirurgies comprennent.

  • Saignement
  • Infection
  • Réaction indésirable à l’anesthésie
  • Hématome (lorsque le sang s’accumule sous la peau)

Une rhinoplastie dure-elle toute la vie ?

Théoriquement, la rhinoplastie est conçue pour durer toute une vie. Cependant, d’autres facteurs entrent en jeu.

Premièrement, quand la chirurgie du nez a-t-elle été effectuée ? Les chirurgiens d’aujourd’hui sont beaucoup plus soucieux de maintenir la structure du nez, alors que les procédures de rhinoplastie d’il y a 15 ou 20 ans retiraient souvent trop de tissu et de structures de soutien sous-jacentes qui pourraient conduire à un affaissement ou à un effondrement au fil du temps.

Deuxièmement, même avec une structure solide post-rhinoplastie, le nez est dynamique et continue de vieillir, et d’autres signes de vieillissement apparaissent. Cependant, si un chirurgien maintient la structure du nez avec une intervention chirurgicale, de nombreux changements liés au vieillissement peuvent être minimisés.

Peut-on mourir d’une rhinoplastie ?

La rhinoplastie est considérée comme une opération à haut risque, principalement en raison de la prévisibilité limitée du résultat esthétique. Les rapports sur les résultats à long terme de la rhinoplastie sont rares. La prévisibilité limitée est principalement due à la dynamique du processus de guérison. Différents types de tissus sont impliqués : os, cartilage, muqueuse, peau, graisse, fascia, muscles, nerfs, vaisseaux, périchondre et périoste. Les réactions individuelles de ces tissus ne sont pas toujours sous le contrôle du chirurgien. Cela est particulièrement vrai pour le cartilage, la principale structure de soutien du nez.

Un résultat défavorable de la rhinoplastie est clairement visible. Le patient reproche très souvent au chirurgien ce résultat alors que le chirurgien a tendance à appeler cela une complication. En principe, les deux sont possibles et ne peuvent être clairement distingués dans de nombreuses situations. Les complications sont les effets de la réaction individuelle et du processus de guérison. Ils ne sont pas sous le contrôle du chirurgien. Dans ce cas, le médecin doit identifier la complication suffisamment tôt et réagir de manière adéquate. Certaines « complications » constituent toutefois en réalité une erreur d’analyse préopératoire ou de planification chirurgicale, d’application d’une technique inadéquate ou de soins postopératoires. Une analyse sérieuse est essentielle pour la prévention. Les principaux problèmes de cet article sont les difformités postopératoires, leur fréquence et les facteurs possibles. Il ne traite pas des nombreuses techniques de révision chirurgicale mais des types de déformations et de leur prévention. Les risques et les complications de la rhinoplastie sont mis en exergue et le septum nasal n’est adressé que s’il s’agit d’un élément essentiel de la déformation.

Rhinoplastie-avant-apres