Augmentation mammaire : quelle technique pour se faire refaire les seins ?

Augmentation mammaire : quelle technique pour se faire refaire les seins ?

augmentation-mammaire

Avoir une poitrine pas suffisamment généreuse peut causer des complexes chez certaines femmes. Ces dernières peuvent avoir recours à l’augmentation mammaire, figurant parmi les chirurgies plastiques les plus couramment pratiquées dans le monde.

Voici les différentes techniques d’augmentation mammaire pratiquées aujourd’hui.

La prothèse mammaire : la technique d’augmentation mammaire de référence

L’implantation de prothèses est la technique la plus populaire. Selon les résultats souhaités par les patientes ainsi que leur anatomie, les implants mammaires peuvent être de tailles, de formes et de textures variées.

Leur insertion peut se faire à 3 différents niveaux : sous le sein, au niveau de l’aréole ou sous le bras permettant ainsi de réduire la visibilité des cicatrices.

Le lipofilling mammaire : l’augmentation des seins par injection de graisse

Contrairement à l’implantation de prothèses, cette technique est naturelle.Elle consiste à augmenter le volume mammaire en injectant au niveau des seins des cellules graisseuses prélevées préalablement à un autre endroit du corps sur la patiente elle-même. Les cellules greffées issues ainsi du même organisme permettent d’obtenir un résultat sans le moindre risque de rejet. Le volume desseins augmentera proportionnellement à l’augmentation du poids du corps.

L’augmentation mammaire composite pour un résultat naturel

C’est une combinaison entre le lipofilling et l’implant mammaire. Il s’agit d’implanter la prothèse en premier lieu et d’injecter par la suite les cellules graisseuses. Le but de cette technique est d’obtenir un résultat homogène et naturel. En effet, la graisse permet à la fois de cacher les contours de l’implant et d’en corriger les imperfections.

Le breastox : l’augmentation des seins sans chirurgie

Cette nouvelle tendance consiste à grossir les seins sans avoir recours à la chirurgie. En effet, l’augmentation du volume se fait en injectant de la toxine botulique (Botox).

À l’instar des autres techniques d’augmentation mammaire, le Breastox ne nécessite pas de repos après l’intervention et la patiente ne ressentira pas de douleur au niveau des seins.

Cependant,cette méthode qui s’adresse spécialement aux femmes qui ont une poitrine tombante et ridée, permet d’avoir des seins fermes mais seulement pour quelques mois.

Jusque-ici, l’implantation de prothèses est la technique d’augmentation mammaire la plus courante. La technique du lipofilling est de plus en plus sollicitée. Elle serait apparemment plus fiable et mieux maîtrisée que celle des prothèses. Le breastox,plus récent, permet d’avoir une poitrine plus gonflée et remontée, mais cet effet est provisoire.